Événement : spectacle l’Âne et le Bouc

Dans la tradition du spectacle vivant

Spectacle tout public d’une durée de 1h.

Texte de Serge Lochu, joué par Natacha Laborde, Serge Lochu et Gus.

Animation musicale de Chantal Béréziat and co.

Participation libre.

Lieu : Abbaye de Tournay, devant l’église.

Horaire : 14h15

sous réserve de la météo.

Présentation du spectacle:

« L’âne et le bouc » s’inscrit dans la tradition du spectacle vivant.

D’une part, il favorise l’interaction avec le public par la mise en scène, en chair et en os, de l’âne Gus.

D’autre part, il vise à ouvrir les yeux (et les oreilles !) du public sur les problématiques qui dérivent du contexte actuel de pandémie.

S’il utilise la thématique de la messe et du « rituel eucharistique », le spectacle est, en aucune manière, ni prosélyte, ni blasphématoire.

Script :

Un homme et son âne dialoguent. S’immisce un troisième personnage : le bouc émissaire, un «faux- vrai-coupable» selon Gus.

C’est que les sages aux grandes oreilles ont été associés, dès l’origine, à l’histoire des hommes, histoire ponctuée de sacrifices. Parmi eux, Jésus, la figure même de l’innocence.

Aujourd’hui, qui sert de bouc émissaire ? Gus a une idée… dans le contexte de violence actuel, pouvons-nous l’entendre ?

Gus suggère de trouver des « grands témoins » traduisant sa pensée : pour nous alerter à temps, sans doute, du risque d’acharnement sur les nouveaux boucs émissaires ? Que d’injustices seront alors évitées !